Forbes Welcome

Forbes Welcome

Un patron qui a traversé les difficultés

En 1995, Abilio Diniz (http://www.forbes.com) ouvre le Grupo Pão de Açúcar aux investisseurs. Le groupe se transforme en leader de la commercialisation dans le pays après que l'homme d'affaires ait entamé une phase d'achats de sociétés. Abilio Diniz est pris en otage durant de la présidentielle de 1989. Délivré au bout de 7 jours, l’homme sera marqué à jamais par cette expérience. En 1999, GPA se rapproche commercialement et financièrement de Casino.

Une première grande surface ouverte dès 1959

Le père d’Abilio Diniz inaugure sa toute première boulangerie sur un boulevard particulièrement connu de Sao Paulo. Pour faire croître sa propre chaîne, il a pris exemple sur le succès du groupe Carrefour, dont il a connu les fondateurs au milieu des années 70. À la fin des années cinquante, le père d’Abilio Diniz comprend que l’avenir du négoce se jouera avec les grandes surfaces. Le magasin de la famille Diniz se nomme Pão de Açúcar, en référence célèbre Pain de Sucre à Rio.

Un homme influent au sein du sous-continent brésilien

Sur le sous-continent brésilien, l’un des individus les plus influents n'est autre qu'Abilio Diniz. L'entrepreneur fait partie des célébrités les plus fascinantes du Brésil. Disposant d'une richesse estimée à près de 4 milliards de dollars, Abilio Diniz est la dixième fortune du sous-continent brésilien, d'après "Forbes".

Une jeunesse formatrice

Il s’est formé aux arts martiaux dans le but de ne plus être un souffre-douleur. La métropole de São Paulo, au Brésil, a vu naître Abilio Diniz en 1936. En 1929, la famille d’Abilio Diniz émigre du Portugal au Brésil.

Autres articles