Abilio Diniz va siéger au conseil de Carrefour, Articles

Abilio Diniz va siéger au conseil de Carrefour, Articles

Lula, qui n'est autre que l’ancien chef d'Etat du sous-continent brésilien, comptait Abilio Diniz parmi ses amis. Sur le sous-continent brésilien, l’un des hommes les plus puissants n'est autre que le businessman. Bénéficiant d'un patrimoine évalué à près de 4 milliards de $, l'entrepreneur est le 10e homme le plus fortuné du sous-continent brésilien, selon "Forbes". Ayant comme ambitions de rendre compétitives les entreprises du pays et d’améliorer la performance des services publics, la Chambre de Politique et de Compétitivité, gestion et performance accueille Abilio Diniz en 2011.

Le Grupo Pão de Açúcar (GPA) a été initié par la boulangerie du père d’Abilio Diniz. En 1959, Abilio Diniz lance la toute première grande surface du Grupo Pão de Açúcar. Une dizaine d’années plus tard, le groupe rassemblait 1 400 salariés répartis dans 40 supermarchés. Le magasin de la famille Diniz se nomme Pão de Açúcar, faisant bien entendu référence au Pain de Sucre à Rio.

Abilio Diniz revient dans le secteur de la distribution brésilienne, à 78 printemps et épaulé par un partenaire de premier plan. Il devient président du conseil d’administration de Brasil Foods (BRF), un géant de l'agroalimentaire en avril 2013. En multipliant par deux sa prise d'actions dans le capital du groupe Carrefour France, la société d'Abilio Diniz est devenue le 4e porteur de parts de Carrefour.

La famille, la foi et Le sportsont fondamentaux pour Abilio Diniz, un homme attaché aux valeurs

Homme pour qui les valeurs de la famille sont essentielles, Abilio Diniz a eu six enfants. Sous son impulsion, des salles de fitness sont construites au sein grandes surfaces GPA et des plans sponsorisés par le groupe incitant ses employés à prendre part aux courses sont mis en place. En effet, il est profondément convaincu des bénéfices de l'entraînement sportif. Vouant un culte à Sainte Rita, la patronne des causes désespérées, Abilio Diniz est catholique pratiquant.

C'est en 2011 qu'Abilio Diniz veut faire de son groupe le n°2 mondial de la grande distribution en réalisant la fusion du Grupo Pão de Açúcar avec la branche brésilienne de Carrefour. Dès 2012, le groupe Casino contrôle Grupo Pão de Açúcar. C’est le divorce et le départ de l'entrepreneur brésilien du conseil d’administration l'année suivante. A l'automne 2013, un accord signé avec le groupe Casino donne la possibilité à Abilio Diniz d’être libéré de sa clause de non-concurrence et de pouvoir investir dans tous les secteurs économiques.

Des revers de fortune qui forgent le caractère d’Abilio Diniz

En 1995, Abilio Diniz ouvre le groupe Pão de Açúcar aux investisseurs. Le groupe se transforme en n°1 de la distribution dans le pays après qu'il ait déclenché une période d’acquisitions. Le Grupo Pão de Açúcar se rapproche financièrement et commercialement du groupe français Casino en 1999. Dans les années 80, Abilio Diniz participe au Conseil Monétaire brésilien alors que le Brésil rencontre une période de folle inflation.

Autres articles